lune

 

 

Une plage,

 

La lune commençant son ascension au dessus de la ligne d’horizon,

 

La mer jouant sa musique éternelle,

 

Le sable léché par les va et vient de cette langue aquatique,

 

Les dunes juste derrière,

 

Une tente et son propriétaire s’étirant en vue de s’allonger pour retrouver Morphée,

 

Et sur une grande serviette,

 

Toi et moi, enlacés,

 

Savourant ces baisers légèrement salés,

 

Amoureux,

 

Seuls et heureux,

 

Nos peaux frissonnant l’une contre l’autre,

 

Nos envies défiant les lois de la gravité,

 

Nous nous sommes levés,

 

Et main dans la main nous avons avancé,

 

Vers cette flaque moirée,

 

Dont la tiédeur salée,

 

Nous a réchauffés,

 

Corps contre corps,

 

Lèvres contre lèvres,

 

Nous savourions ensemble,

 

Cet éphémère moment,

 

La salinité de l’eau aidant,

 

Nous avons célébré l’union de nos cœurs,

 

Par celle de nos corps,

 

Merveilleux souvenir,

 

D’un amour perdu,

 

J’espère pouvoir un jour,

 

Revivre ce délice.